Site optimisé pour les smartphones

-A A +A
Paiement en ligne :

Via la plate-forme de télépaiement payez en ligne votre facture restauration scolaire sur smartphone : http://www.veigne-mobile.fr 

Grippe aviaire :

la France est classée en risque élevé depuis le 6 décembre 2016. Ce classement rend obligatoire le confinement de toutes volailles sans dérogation possible.

Déclarer un incident avec Veigné mobile :

Veigné Mobile l'application mobile de Veigné vous offre la possibilité de déclarer directement un incident + d'infos

Point Information Service Emploi :

Vous recherchez un emploi, vous souhaitez recruter : PISE 02 47 34 06 05

Lycée Fontiville :

Tous les jours en semaine, repas préparé et servi par les élèves, dans le cadre de leurs cours de cuisine et de service en salle. Information - menu en ligne sur www.fontiville.org

Histoire

Version imprimableEnvoyer par courriel

Veigné, commune comptant 6 220 habitants, est en forme de croissant, allant des installations sportives du C.E.A. au nord-ouest, jusqu'au château de la Belle Jonchère au sud-est. Cette forme particulière est due à un ordre de l'Officialité de Tours, qui, vers 1550, enleva à Veigné 11 fermes et 641 hectares pour ériger Montbazon en paroisse. Il lui reste encore 2 658 hectares.

Ses origines remontent au temps des Gaulois : les Turones. Conquis par les Romains, qui laissent en souvenir les noms de Beigneux, Thorigny, Bourroux ou Couzières puis Viniacum et Veigneum. L'église appartenait à l'abbaye de Cormery : reconstruite en 1873, le clocher en pierre est d'origine du XIIe siècle (inscrit aux Monuments Historiques).

A la place d'une fontaine consacrée à Apollon, Saint Martin, évêque de Tours, fonde en 372 la Chapelle Saint Laurent. La Chapelle Saint Laurent actuelle date du XVIe siècle (inscrit aux Monuments Historiques.). Plus tard, a lieu au château de Couzières en 1619, l'entrevue organisée par Richelieu, où le roi Louis XIII et sa mère Marie de Médicis se réconcilient. Veigné possède par ailleurs de très nombreux châteaux ou gentilhommières. Longtemps petite bourgade de 1 200 à 1 300 habitants, Veigné a pris son essor dans la seconde moitié du XXème siècle.

Un moulin sur la route des pèlerins

Un sceau, spécialement créé par la commune officialise Veigné comme commune d’accueil sur la voie Turonensis. Un gîte restauré et meublé par la commune est ouvert dans la tradition de la fraternité hospitalière qui est celle des randonneurs de Saint-Jacques dès le mois de juin.

Les quatre voies décrites dès le XIIe siècle, sont dites historiques. Depuis 1987, elles sont classées Premier Itinéraire Culturel Européen et sont inscrites au Patrimoine Mondial par l’Unesco depuis 1998. Le point de départ est un choix important, quatre villes françaises se sont imposées comme point de ralliement des pèlerins.

La voie de Tours ou de Paris, la « Via Turonensis », se distingue par son terrain peu accidenté, et il peut se pratiquer aisément à vélo en partant à la découverte de la Touraine, des églises romanes du Poitou, du Bordelais ou des Landes. Elle rejoint peu avant la frontière, à Ostabat dans le Sud-Ouest, les voies de Vézelay, « Via Lemovicensis » et celles du Puy-en-Velay « Via Podensis », pour franchir les Pyrénées par Roncevaux et elle se poursuit en Espagne par le CAMINO NAVARRO jusqu’à Puente la Reina.

A Puente la Reina, après avoir franchi le col du Somport, la voie d’Arles « Via Tolosana » forme avec les trois autres la voie unique qui poursuit vers Compostelle le Camino Real Francès, nommé ainsi car il amenait les pèlerins venant de France.

Des chemins différents pour des attentes différentes ! Certains ne souhaitent pas marcher seuls et vont rechercher un chemin particulièrement fréquenté, à l’inverse, d’autres aimant la solitude pourront choisir un chemin moins pratiqué. De Tours, il faut marcher environ 62 jours avant d’atteindre Santiago de Compostelle.

L’Association des Amis de Saint Jacques, Voie de Tours en région Centre, promeut toutes les activités visant à favoriser le départ des futurs pèlerins, à valoriser le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle en Touraine, à maintenir et à développer des liens créés par le voyage pour les anciens pèlerins, et à participer aux projets nationaux et internationaux concernant le chemin. Elle est habilitée à délivrer la crédencial, passeport du pèlerin sur les chemins de Compostelle et reste son contact privilégié.
Dans le but d’aider les pèlerins à tracer leur chemin, un balisage a été entrepris, en janvier 2008. Sylvie, Bernard, Henri-Claude et José « baliseurs officiels » de l’association ont avec joie, déposé des balises sous forme d’une coquille stylisée. D’autres balises, enrichies du sigle européen vont être posées sur l’ensemble de la commune sur le trajet, rue de Championnière , rue de Fontiville, rue Principale et rue Jules Ferry.

Pour plus d'informations :

Association « Les Amis de Saint-Jacques de Compostelle » Voie de Tours en Région Centre : http://www.compostelle-tours.org/.