Site optimisé pour les smartphones

-A A +A
Travaux école - grange :

L’accès à l’accueil de loisirs le matin et le soir a été déplacé. Il s’effectuera dès la rentrée et jusqu’à la fin des travaux par le petit portillon jaune sur le côté du bâtiment.

Déclarer un incident avec Veigné mobile :

Veigné Mobile l'application mobile de Veigné vous offre la possibilité de déclarer directement un incident + d'infos

Point Information Service Emploi :

Vous recherchez un emploi, vous souhaitez recruter : PISE 02 47 34 06 05

Chapelle Saint-Laurent-des-Bois

Version imprimableEnvoyer par courriel

Edifice privé.

Au IVème siècle, au nord-ouest de Veigné, une voie romaine venant de Tours traversait la forêt et franchissait sur un petit pont d'une seule arche (écroulé en 1990) le ruisseau Saint Laurent qui était alimenté par de nombreuses sources. L'une d'elles était vénérée pour ses propriétés curatives et dédiée aux divinités païennes.

Cette source serait oubliée aujourd'hui si un nommé MARTIN n'était pas venu la bénir. En effet, ce personnage, né en Hongrie, d'un père officier romain qui le voue à MARS, dieu de la guerre, fut très peu de temps soldat, ses armes seront « l'amour du prochain ». Un geste charitable de sa part marquera les esprits de l'époque ; ce fut le partage de son manteau avec un pauvre mal vêtu. Il exercera sur l'église des Gaules une influence considérable, organisera les premières paroisses rurales, fera construire des églises à l'emplacement des lieux de cultes païens. Il devient évêque de Tours, c'est ainsi qu'il vient un jour bénir la source de la Tremblaye, y édifier un oratoire dédié à Saint Laurent.

Cette modeste cabane fut remplacée par un édifice plus solide sur la fontaine. Au XVIème siècle, une nouvelle chapelle fut construite et subsiste aujourd'hui, avec les vestiges de l'ancienne. Cette chapelle « SAINT LAURENT » est constituée par une nef où l'on pénètre par une porte en anse de panier, quatre petites fenêtres en plein cintre l'éclairent. La charpente en châtaignier en forme de carène de navire renversé est couverte en ardoise. L'abside semi-circulaire est voutée en cul de four. Sur cette voûte on remarque les restes d'une fresque représentant le Christ en majesté. Au dessus de la fenêtre absidale, une inscription en latin (effacée aujourd’hui) rappelait que le Chapitre de Martin de Tours l'avait fait élever en l'honneur de Saint Laurent. Tous les dimanches une messe basse était célébrée et le 10 août, jour de SAINT LAURENT, une assemblée se tenait près de la chapelle. Le premier chapelain connu était Gilles GASTELBOIS (mort en 1579). Joseph Samson BLAIN prêtre à Veigné fut également chapelain de Saint Laurent des Bois (mort en 1747). Les offices religieux cessent en 1767.

La chapelle étant désaffectée, son sanctuaire est pillé sous la révolution (le bénitier Renaissance, finement sculpté, se trouve en l'église de Chambray). Saint Laurent, situé sur le domaine de THORIGNY fut vendu en 1791 par le seigneur de ROHAN alors ruiné. Au cours du XIXème siècle la chapelle servit de métairie. Les propriétaires se succédèrent, durant la deuxième guerre mondiale les allemands occupèrent même la chapelle et l'a transformèrent en écurie et poste de guet. En 1957, les frères COLLAS, propriétaires de l'époque, vendirent le domaine à M. Gérard PROOST (belge) qui en découvrant la maison de l'ermite, la chapelle et son histoire ainsi que la forêt s'attacha à redonner vie à ce lieu. La restauration commença, le clocheton sera remplacé par un clocher pignon, le contrefort droit reconstruit, les couvertures refaites ...

En 1960 une messe sera célébrée par son frère Albert et un ami Firmin PLISSART. On effectue de nombreuses plantations, un cèdre, un séquoia, deux pins de Provence et en forêt plusieurs variétés de résineux... c'est le renouveau. Mais Gérard PROOST dut se battre. En effet, il alerta différents ministères, des élus, les Sites Historiques, les Beaux Arts pour sauvegarder ce domaine menacé par le tracé et la construction de l'autoroute A10. En 1973, la CHAPELLE SAINT LAURENT fut classée à l'Inventaire des Monuments Historiques. Elle fut sauvée grâce à l'amour que portait son propriétaire à ce lieu à la fois mystérieux et magique. Lors des JOURNEES DU PATRIMOINE, ce domaine est ouvert au public et vous pouvez, sous la lumière d'une fin d'été, vous promener à pied sous les arbres aux mille essences et découvrir cette petite chapelle Vindinienne.