Site optimisé pour les smartphones

-A A +A
Travaux école - grange :

L’accès à l’accueil de loisirs le matin et le soir a été déplacé. Il s’effectuera dès la rentrée et jusqu’à la fin des travaux par le petit portillon jaune sur le côté du bâtiment.

Déclarer un incident avec Veigné mobile :

Veigné Mobile l'application mobile de Veigné vous offre la possibilité de déclarer directement un incident + d'infos

Point Information Service Emploi :

Vous recherchez un emploi, vous souhaitez recruter : PISE 02 47 34 06 05

Domaine de la Tortinière

Version imprimableEnvoyer par courriel

Domaine de la TortinièrePropriété privée.

L'Histoire de la Tortinière et de ses environs commence dès l'époque romaine. Le chemin qui part de l'entrée du parc et longe le mur de la propriété en direction de l'Indre fait partie du tracé de l'ancienne voie romaine qui menait de Tours à Montbazon. Il portait le nom de "Chemin blanc", sans doute à cause des pierres calcaires qui le composaient. Il aboutissait à la Courtille et continuait vers Sorigny sous le nom plus récent de "Chemin des Bœufs gras".

Le XVIème siècle est en Touraine une période heureuse et prospère. Ce fut sans aucun doute à cette époque que l'on construisit la première Tortinière rustique et massive quoique flanquée de deux tourelles. Le rôle des Fiefs de Touraine nous indique que le domaine appartenait en 1562 à Jean FORGET DE VILLEDIEU "sire de la Tortinière" qui fut Maire de Tours en 1599. En 1638, il passe entre les mains de la famille COMPAIN qui le garde jusqu'à la fin du XVIIème siècle. C'est une famille de soyeux, Tours étant à cette époque une des capitales de la soie. La Tortinière passe ensuite successivement entre les mains des familles RAYMOND, ROUJOU et PETIT. Louis-Denis PETIT DU CHASTENAY, inspecteur à la poudrerie du Ripault vend en 1845 la Tortinière à Françoise BASTARD et c'est le 2 mars 1861 que Pauline DALLOZ (veuve d’Armand DALLOZ, auteur du précis du Code Civil).

Ce fut en 1866 qu'à la gentilhommière succéda l'actuel Château construit par Pauline DALLOZ. Ce bâtiment de style Renaissance a su s'inspirer à la fois de quelques chefs-d'œuvre de l'époque (Azay-le-Rideau par exemple) et des solides principes de construction du XIXème siècle. Le petit pavillon de la cour d’honneur, ancienne closerie, date de la fin du XVIIIème S. JACQUEMIN-BELLISLE qui fut l'architecte de la Tortinière est issu d'une longue lignée d'architectes qui ont conçu l'Hôtel-Dieu de Tours, le Palais de Justice et reconstruit la Cathédrale. Mme veuve DALLOZ avait mis en concurrence deux paysagistes Prosper JOLLY et Eugène BÜHLER pour l'aménagement du parc. Elle a établi un panachage des deux projets et de nombreux arbres aux essences variées ont été plantés. Une orangerie semi-souterraine fut créée et c'est dans un écrin de verdure que le château, tel que vous pouvez le voir aujourd’hui, fut construit.

Puis Louise Désirée DALLOZ, mariée à Albert DE RIGNY héritera du domaine et redonnera vie à cette propriété un peu engourdie en y accueillant enfants et petits-enfants.
Un de ses fils, Roger, sans enfant, vendra le domaine en 1924. Cette propriété connaîtra une succession de propriétaires. En 1954, M. et Mme CAPRON l'acquirent pour la transformer en hôtellerie l'année suivante. L'ainée de leur fille, Denise OLIVEREAU-CAPRON veillera durant 40 ans au bien-être de ses hôtes.

En 1989, son fils Xavier et son épouse Anne, lui succèdent. Tous deux sont très attachés à ce que le domaine, le château ainsi que les nombreuses dépendances gardent leur authenticité. Ils y perpétuent un service de qualité qui fait la renommée de ce Château Hôtel Restaurant de charme.

Faits historiques concernant La TORTINIERE:
La reddition de la ville de Tours aux allemands pendant la guerre de 1870, fut signée dans le salon aux meubles de citronnier, aujourd'hui disparus. Durant cette même guerre, passèrent par la Tortinière en mars 1871 le neveu de Guillaume Ier, Frédéric Charles, ainsi que Frédéric III, Roi de Prusse et futur Empereur d'Allemagne. Durant la seconde guerre mondiale, l'État Major allemand s'y est installé.

La Tortinière accueilla quelques personnalités comme Georges POMPIDOU (alors président de la république), Valéry GISCARD d'ESTAING…, quelques écrivains et acteurs connus.