Site optimisé pour les smartphones

-A A +A
Paiement en ligne :

Via la plate-forme de télépaiement payez en ligne votre facture restauration scolaire sur smartphone : http://www.veigne-mobile.fr 

Grippe aviaire :

la France est classée en risque élevé depuis le 6 décembre 2016. Ce classement rend obligatoire le confinement de toutes volailles sans dérogation possible.

Concours Un des Meilleurs Ouvriers de France :

les inscriptions aux 26éme concours ce termineront le 30 mars 2017. Pour ceux ou celles qui souhaitent participer veuillez remplir le formulaire d'inscription

Déclarer un incident avec Veigné mobile :

Veigné Mobile l'application mobile de Veigné vous offre la possibilité de déclarer directement un incident + d'infos

Point Information Service Emploi :

Vous recherchez un emploi, vous souhaitez recruter : PISE 02 47 34 06 05

Lycée Fontiville :

Tous les jours en semaine, repas préparé et servi par les élèves, dans le cadre de leurs cours de cuisine et de service en salle. Information - menu en ligne sur www.fontiville.org

Manoir de Taffonneau

Version imprimableEnvoyer par courriel

Manoir de TaffonneauPropriété privée.

Un joli ruisseau venu de St Branchs coule dans une petite vallée aux rives boisées pour se jeter dans l'Indre. Il porte le nom d'une gentilhommière appelée en 1560 « Taphonneau ». Cet ancien fief signalé en 1440 relevait du château de Montbazon. Une petite forteresse au Moyen Age : portail voûté, deux étages dont le dernier servait de poste de guetteur. De vastes bâtiments servaient de bergerie, écuries, étables. Trois tours séparées par un corps de toits avec mur, fermaient ce manoir. La chapelle appelée « Chapelle de la Chaume » était située face au château.

Vers 1868, César BACOT entreprit de nombreuses transformations. La chapelle fut détruite (le bénitier se trouve dans l'église de Veigné). Avril 1871, M. LEBRETON DE VONNE (Maire de Saché) devient propriétaire. Il fut mortellement blessé en Juillet lors d'élections législatives. Importante et radicale rénovation en 1874 par Maître SCOUMANNE (riche notaire à Tours) époux de Joséphine MOURRUAU. Les corps de bergerie, étables, maison du fermier furent rasés. Le vieux portail vouté muré et transformé en boulangerie. Les Corps de garde et écuries sont démolis. Les trois tours séparées font place à un jardin d'agrément.

L'intérieur du château est restauré en style de l'époque XIXème. Toutes les ouvertures sont remaniées. Une importante ferme est édifiée. Dans le parc, deux statues datant de la même époque sont placées devant le château, elles proviennent de l’ancienne gare de Tours démolie (Œuvres d'un sculpteur réputé, D. MAHLKNECHT). L'une représente le Commerce et l'autre avec ses gerbes de blé, symbolise l'Agriculture. Les bornes de l'allée proviennent également de Tours, où elles décoraient le boulevard Heurteloup, probablement aux abords de la gare autrefois nommée « embarcadère ».

C'est cette propriété que vous découvrez et qui appartient toujours à la famille MOURRUAU dont l'un des leurs connu une fin tragique. Pierre MOURRUAU qui, durant la dernière guerre mondiale, cachait des containers parachutés fut arrêté, torturé et fusillé au camp de Parçay-Meslay le 9 août 1944. Une croix du souvenir a été placée en lisière du bois de Taffonneau en son hommage.