Site optimisé pour les smartphones

-A A +A
Fermeture Mairie :

Accueil de la Mairie fermé au public le samedi 29 avril 2017.

Paiement en ligne :

Via la plate-forme de télépaiement payez en ligne votre facture restauration scolaire sur smartphone : http://www.veigne-mobile.fr 

Grippe aviaire :

la France est classée en risque élevé depuis le 6 décembre 2016. Ce classement rend obligatoire le confinement de toutes volailles sans dérogation possible.

Déclarer un incident avec Veigné mobile :

Veigné Mobile l'application mobile de Veigné vous offre la possibilité de déclarer directement un incident + d'infos

Point Information Service Emploi :

Vous recherchez un emploi, vous souhaitez recruter : PISE 02 47 34 06 05

Lycée Fontiville :

Tous les jours en semaine, repas préparé et servi par les élèves, dans le cadre de leurs cours de cuisine et de service en salle. Information - menu en ligne sur www.fontiville.org

Domaine de Thorigny

Version imprimableEnvoyer par courriel

Propriété privée.

Un polissoir mobile en grès blanc avec rainure et plage de polissage trouvé dans les bois du domaine témoignerait que ce site daterait de la préhistoire. Cet ancien fief relevait de Montbazon et était connu au XIème siècle sous le nom de TORINEIUM. Au XVème siècle un manoir féodal est signalé. De nombreux propriétaires se succédèrent puis en 1790, le Prince ROHAN-GUEMENE acheta ce domaine, mais connu des séquestres et des saisies de toutes ses propriétés suite à d'extravagantes dépenses et affaires désastreuses.
Cette grande propriété comprenait le château avec fuye, bâtiment de métairie, grange avec pressoir, cour, jardin, terres labourables, vignes, bois, landes et même les friches. Le tout fut vendu à Louis François DAEN chevalier et seigneur d'Athée.

D'autres propriétaires se succédèrent et avant la guerre de 1870 le domaine appartiendra à la famille LEBRETON DE VONNE. Durant cette guerre, les Prussiens occupèrent le château pour y installer une batterie de canons ; point stratégique car le domaine se situe sur une crête dominant la vallée de l'Indre. Cette propriété se situe à l'ouest de Veigné. Pour s'y rendre prendre un petit chemin ombragé qui donne sur la départementale vers Monts en venant des Gués de Veigné. Au bout de ce chemin, à l'abri des regards, autour d'une cour fermée où trône un vieux puits à margelle ornée de 4 têtes de dragon, se trouve un ensemble de bâtiments datant du XVIème siècle nommé « le Vieux Thorigny ».

Protégé par une grande grille en fer forgé, une longue allée bordée d'arbres plus que centenaires mène au château. En 1845, la famille TORTERUE DE SAZILLY, alors propriétaire du domaine, le fit édifier en pierres de taille (type Charles X). Sur sous-sol surélevé, il est constitué, dans sa partie centrale par un corps de bâtiments carrés à deux étages, de part et d'autres se détachent deux pavillons à un seul étage. Côté sud, on accède à ce rez-de-chaussée surélevé par deux escaliers devant de belles portes-fenêtres présentant des frontons triangulaires. On remarque à la base des toits une corniche à modillons.

A l'ombre du château et à l'abri des arbres se situe une chapelle. En 1883, afin de répondre au dernier vœu de sa fille décédée en couche, Ch.TORTERUE fit construire cette chapelle en pierre et demanda au maître verrier L. FOURNIER de portraiturer les vitraux. Sainte Elisabeth a le visage de sa fille défunte, d’autres visages de la Sainte Famille sont les portraits de différents membres de la famille LE BRETON DE VONNE. L'explosion de la poudrerie du Ripault les détruisit en grande partie mais le fils du créateur possédait encore les maquettes pour les restaurer à l'identique.

La pierre d'autel provient de la Chapelle Saint Laurent. Les familles DE VONNE et WIART veillent à la préservation de ce domaine qu'elles occupent depuis de nombreuses générations. Les technologies nouvelles ne vont pas épargner ce lieu car de nombreux arbres ont déjà disparu pour laisser place à la future ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) qui va traverser ce domaine.