Portrait de Gaëtan Coutière du Mabushi karaté

Gaëtan débute le karaté au Poinçonnet (Indre) à l’âge de 6 ans. Il se qualifie tous les ans en Coupe de France mais il lui manque toujours le petit plus qui permet d’accrocher un résultat au niveau national.  En 2013, coup dur juste avant le championnat de France ! Arrêt total de sport pendant 1 an et demi suite à une blessure à la hanche. Après une opération, la reprise, pour la saison 2015-2016 est compliquée. Mais lors d’un « open » en fin de  saison, Pascal Poitevin (entraineur du Mabushi) repère le jeune Gaëtan et prend contact avec ses parents et ses entraineurs de l’époque. Il lui propose d’intégrer une équipe en cadet/junior avec 2 autres jeunes du Mabushi. Gaëtan rejoint le club l’année suivante et décroche la médaille de Bronze avec l’équipe en Coupe de France et en Championnat de France. Il progresse grâce au travail d’équipe sur cette période.
La saison suivante, année de sa terminale S, Gaëtan continue en individuel à Veigné. Ses parents font encore plus de sacrifices que les années précédentes. Presque tous les mercredis, après le lycée, ils alternent pour emmener leur fils au dojo vindinien (1h40 de trajet), patientent le temps de l’entraînement  puis font le trajet inverse, rentrant souvent aux alentours de 23h. Le même scénario étant reproduit tous les samedis matins. 
Un tel investissement, en termes d’entraînement, finit par payer. Premier podium national pour Gaëtan avec une 3ème place aux championnats de France en catégorie junior. Il obtient aussi son bac S. 

Gaetan coutiere

Après ces résultats probants, Pascal Poitevin évoque la possibilité qu’il intègre l’équipe Sénior du club pour remplacer Maël RAKOTOSON (sur le départ) et rejoindre Sorey Morassi et Daivy Mazurais. Pour Gaëtan, c’est à la fois un très grand honneur mais aussi intimidant. L’incorporation se fait lors de la saison 2018- 2019, les 3 athlètes sympathisent très vite et deviennent bien plus que de simples coéquipiers. Une réelle amitié se crée.
Pour sa première saison en sénior (2018-2019) les résultats en individuel ne sont pas au rendez-vous au niveau national.  Mais  l’équipe termine 2ème en coupe et en championnat de France, 3ème à un « open » international en Serbie et signe une belle performance en Turquie à une compétition de série A (très haut niveau mondial). Ils passent de peu à côté d’une sélection pour les championnats d’Europe. Nos 3 vindiniens, ambitieux, estiment que le bilan de leur première saison ensemble est mitigé : frustrés d’avoir côtoyé le sommet sans l’atteindre mais sont aussi motivés plus que jamais pour la suite.  Pour Gaëtan, cette expérience collective est une belle découverte. A noter, qu’en catégorie Espoir, il finit 2ème à l’Open de France en individuel et très heureux d’être dans la continuité de ses résultats obtenus en junior.
Au niveau des études, Il intègre PACES (faculté de médecine) à Tours dans le but de devenir kinésithérapeute. Le cursus est très difficile et peu adapté à la pratique sportive de haut niveau.
Pour la saison actuelle 2019-2020, en progrès pour sa deuxième année en sénior en individuel, Gaëtan va jusqu’en quart de finale à la Coupe de France et est plutôt satisfait de cette performance. Le dernier résultat en date, est sa première place à l’Open Internationnal d’Ecquevilly début mars.
En équipe, les 3 vindiniens, forts de leur préparation intensive, décrochent la 1ère place en Coupe de France. Ils reviennent par contre déçus de Madrid (Karaté 1) et de l’Open de Paris. 
La pandémie de coronavirus met en pause cette saison prometteuse. Mais l’activité ne s’arrête pas pour autant. Pascal Poitevin, transmet régulièrement des programmes d’entraînement. En retour, les compétiteurs vindiniens filment leur prestation individuelle et renvoient la vidéo à leur professeur.
En 1ère  année de STAPS à Orléans, Gaëtan a toujours pour objectif d’intégrer l’école de Kiné l’année prochaine en se classant dans les 15 premiers de sa promotion. Pour mener à bien cet objectif en parallèle du karaté de haut niveau, cela lui demande une organisation rigoureuse combinant efforts et sacrifices au quotidien.